Papier Carton


Avenue de L’Europe 59166 BOUSBECQUE
Tel : 06 12 53 20 53
Mail : fo.wepalille@orange.fr
http://www.foconstruction.com

FO c’est quoi ?

FO est un syndicat qui puise son origine dans la première Confédération interprofessionnelle, créée à Limoges en 1895, qui se nommait la Confédération Générale du Travail. Cette « CGT », à l’époque, avait pour seul objet la défense des intérêts des salariés. Par la suite, ce syndicat a subi l’influence politique des communistes, qui provoqua plusieurs scissions. Tous ceux qui étaient attachés à l’indépendance syndicale condamnèrent et refusèrent la politisation de la CGT et sa soumission au Parti communiste français. C’est alors, par conviction, qu’ils créèrent (avril 1948) la Confédération Générale du Travail FORCE OUVRIERE (CGTFO)

Mais pourquoi avoir conservé le sigle CGT ? Bien sûr, par fidélité à l’idéal de liberté et d’indépendance syndicale, qui était à l’origine de la création du mouvement syndical interprofessionnel, mais aussi pour garder ses racines et continuer le véritable syndicalisme indépendant. Aujourd'hui FO, historiquement et juridiquement la CGTFO, est le seul syndicat français libre et indépendant à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis et, de façon générale, de toute influence extérieure au syndicat

mardi 28 juin 2016

A Paris les dimanches du maire reviennent … au maire

Cons. const. 24 juin 2016 no 2016-547 QPC 

Le Conseil constitutionnel censure les dispositions conférant à Paris au préfet le pouvoir de supprimer, dans la limite de douze fois par an, le repos hebdomadaire dominical dans les commerces de détail. 

Il résulte de l’article L 3132-26 du Code du travail que le maire de Paris, contrairement aux maires des autres communes de France, n'a pas le pouvoir de supprimer, dans la limite de douze fois par an, le repos hebdomadaire dominical dans les établissements de commerce de détail. Dans la capitale, cette compétence pour fixer les « dimanches du maire » revient au préfet.

Saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité portant sur la conformité de ces dispositions aux droits et libertés que la Constitution garantit, en particulier au principe d’égalité devant la loi, le Conseil constitutionnel les a censurées.

Les Sages ont considéré qu'aucune différence de situation, ni aucun motif d'intérêt général ne justifiait qu'à Paris, le pouvoir de fixer ces "dimanches du maire" ne soit pas confié au maire de cette ville, comme dans l'ensemble des autres communes.

La déclaration d’inconstitutionnalité prendra effet à compter de la publication de la décision et pourra être invoquée dans toutes les instances introduites et non définitivement jugées à cette date.
Enregistrer un commentaire